Skip to main content

Le bilan épigénétique, un outil d’avant-garde pour la médecine anti-âge

20 November 2023
Le bilan épigénétique, un outil d’avant-garde pour la médecine anti-âge Le bilan épigénétique, un outil d’avant-garde pour la médecine anti-âge

Le bilan épigénétique est un outil à la pointe de la recherche scientifique et médicale, que le Health Center Clinique Lémana propose à ses patients dans leur check-up médical. Cet outil est particulièrement intéressant à utiliser en médecine anti-âge, car il permet de mesurer avec précision l’âge biologique d’une personne mais aussi d’identifier sur quels leviers agir pour éviter le vieillissement prématuré. Voire pour devenir biologiquement plus jeune que son âge chronologique.

Mais intéressons-nous tout d’abord à l’épigénétique, cette branche de la biologie qui connaît depuis une dizaine d’années un engouement mondial.

L’épigénétique, où comment l’environnement influe sur l’expression des gènes

L’épigénétique nous permet de savoir que l’environnement a une influence sur l’ADN d’une cellule. L’ADN reste inaltérable, mais les facteurs externes vont permettre l’expression ou au contraire l’inhibition de certains gènes. Par exemple, l’abeille : seule la larve nourrie avec de la gelée royale deviendra reine. Sans cet aliment, elle sera une ouvrière stérile. Ici, le facteur environnemental déterminant est l’alimentation, qui va activer ou inhiber les gènes conditionnant le destin royal ou non de la larve.

L'abeille ouvrière a les mêmes gènes que la reine, mais certains sont inhibés : le facteur épigénétique déterminant est l'alimentation.
Chez l’abeille, c’est l’alimentation qui décidera si la larve devient une reine ou une ouvrière.

La génétique ne permet pas d’expliquer ce phénomène, seule l’épigénétique le peut. Car précisément, son champs d’étude est celui des mécanismes biochimiques (on parle des méthylations de l’ADN) qui permettent « d’allumer » ou « d’éteindre » certains gènes.

Une révolution médicale en marche

Depuis un peu plus d’une dizaine d’années, l’épigénétique ouvre de nouvelles perspectives de recherches, notamment dans le domaine médical. En effet, elle permet d’établir de nouveaux liens entre l’environnement et la plupart des maladies chroniques. De nombreuses études investiguent sous un nouveau jour les rapports entre alimentation et cancer, pratique sportive et système immunitaire1 , exposition au tabac et maladies respiratoires etc.

En établissant un lien entre un facteur environnemental donné et telle modification épigénétique observée, puis entre cette dernière et le développement d’une maladie, c’est une véritable révolution médicale qui s’annonce. Tant du point de vue des solutions thérapeutiques que de la détection des maladies, ou plus exactement de la prédiction de leur apparition.

L’émergence de la médecine prédictive

Grâce à l’épigénétique, il ne s’agira plus tant de diagnostiquer une maladie déjà installée que de pouvoir prédire son apparition. « Notre vision est de changer le paradigme de la médecine réactive pour favoriser la médecine prédictive, et nous pensons que l’épigénétique est un moyen excellent pour y arriver ! » s’enthousiasme la Doctoresse Semira Gonseth Nussle, chercheuse en épigénétique et co-fondatrice de la start-up suisse Genknowme ayant breveté le bilan épigénétique.

L’utilisation du bilan épigénétique en médecine anti-âge

Le bilan s’appuie sur des recherches universitaires ayant permis d’identifier les signatures épigénétiques laissées par 4 facteurs environnementaux :

  • la consommation d’alcool,
  • l’exposition au tabac,
  • la consommation de fruits et légumes,
  • l’activité physique régulière.
La marche à pied, comme toute activité physique, laisse une signature épigénétique.
L’activité physique régulière génère des modifications épigénétiques que le bilan peut détecter.

Ainsi, il ne va pas tant mesurer la quantité de fruits et légumes ingérés ni le nombres d’heures de sport pratiquées que l’impact réel de cette consommation ou de cette activité physique sur notre santé. En effet, chaque personne est différente, avec une sensibilité qui lui est propre : ce qui peut être excessif chez l’un ne le sera pas chez l’autre, ce qui est suffisant pour le premier sera insuffisant pour le second. A partir d’un simple échantillon sanguin, le test saura mesurer les signatures épigénétiques des ces 4 facteurs environnementaux, déterminants dans la santé et la longévité de chacun.

Le bilan épigénétique pour mesurer l’âge biologique

L’analyse des résultats conduit à établir avec précision l’âge biologique d’une personne, différent de son âge chronologique2. Cet âge biologique permet de se situer exactement en termes de vieillissement prématuré et de capital jeunesse. Car sans outil de mesure, comment savoir si notre mode de vie est véritablement bénéfique ou non pour notre santé ? Bien souvent, les résultats du bilan épigénétique vont à l’encontre des représentations. Ainsi, telle personne végétarienne, non-fumeuse, sportive, convaincue de mener une vie saine se voit créditée de 9 années de plus suite au bilan ! Telle autre s’inquiète d’une consommation d’alcool qu’elle juge excessive mais le bilan épigénétique montre que là n’est pas la cause des quelques années en trop révélées par son âge biologique.

Le bilan épigénétique conduit alors à un questionnement efficient sur sa routine quotidienne, en place depuis des années. Qu’est-ce qui, dans mon mode de vie, me prévient de la vieillesse prématurée ou au contraire la favorise ?

Identifier les leviers d’action contre le vieillissement prématuré

Adressé au médecin, le bilan épigénétique est destiné à être discuté avec le patient lors d’un entretien médical. C’est là qu’il prend tout son sens comme outil à visée anti-âge, car il permet de pointer quels changements sont à mettre en place. Si par exemple votre activité sportive régulière ne se lit pas dans le bilan épigénétique, peut-être est-ce dû à une trop grande sédentarité en dehors de vos séances ou à un manque d’intensité dans vos efforts sportifs. Si vous êtes non fumeur mais que le bilan pointe néanmoins une petite consommation de tabac, alors peut-être êtes-vous exposé au tabagisme passif.

Selon les résultats, les préconisations seront différentes, vous donnant les clés pour initier des changements réellement efficaces.

Ainsi, en suivant ces recommandations personnalisées, adaptées exactement à votre cas, vous allez profiter, au bout de quelques mois, des changements qui vous sont véritablement bénéfiques. Un nouveau test épigénétique vous le confirmera, et indiquera combien d’années de bonne santé vous avez gagné par rapport au test précédent. Si ce n’est de combien d’années vous êtes maintenant plus jeune que votre âge chronologique !

Nouveau ! Les récentes recherches du laboratoire Genknowme ont permis de cartographier les marqueurs épigénétiques du stress. Un nouveau test épigénétique permettant de mesurer précisément le stress chronique sera proposé au Health Center Clinique Lémana dès le premier trimestre 2024.

  1. Le Figaro, L’impact du sport sur notre ADN
  2. Le magazine de l’Université de Lausanne (unpnil.ch), Nous avons deux âges, un test le montre

D’autres articles

Adresse


Health Center Clinique Lémana
Chemin de l'Hôtel Mirador 5
CH-1801 Le Mont-Pèlerin
Suisse

Privacy Policy Cookie Policy

Contact


Téléphone: +41 (0)21 961 38 12
Fax: +41 (0)21 961 38 13
admin @ lemana.com

Contact